Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

AMO: Plusieurs prestations revalorisées

AMO: Plusieurs prestations revalorisées

 

Plusieurs prestations revalorisées Césarienne, amygdalectomie, oncologie, consultation de cardiologie…

Bonne nouvelle pour les prestataires des soins! Les tarifs de remboursement de certains actes et prestations médicaux, qui entrent dans le cadre de l’Assurance-maladie obligatoire (AMO), viennent d’être revalorisés.

En effet, l’accord a été signé en fin de semaine dernière entre l’Agence nationale de l’assurance-maladie (ANAM), les organismes gestionnaires de l’AMO (Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) et les représentants des médecins et des établissements de soins du secteur libéral.

L’accord, qui sera rendu officiellement public dans les jours qui viennent, concerne la revalorisation du tarif de la consultation de cardiologie plus l’électrocardiogramme (ECG), la fixation du tarif de l’ECG et la revalorisation de celui de la chirurgie de la cataracte. La revalorisation du tarif de la césarienne et la fixation de celui de l’amygdalectomie et de ceux des actes et prestations d’oncologie ont été également décidées.

Selon des professionnels, cette revalorisation, qui tombe à point nommé, est le résultat d’un long processus de négociations. En effet, depuis l’annonce de la tarification retenue et imposée par les gestionnaires, de nombreuses voix émanant du secteur privé se sont élevées pour dénoncer cette décision. Pour eux, la tarification a été prise unilatéralement et sans prendre en considération l’avis des praticiens.

Selon ces derniers, cette tarification imposée par les gestionnaires «aura pour conséquences une baisse de la qualité des soins et une détérioration des structures privées». La baisse de nos marges, expliquent-ils, nous sera fatale. «Nous ne serons plus en mesure de couvrir nos frais de fonctionnement et par conséquent, nous ne pourrons plus acheter de nouveaux matériels plus performants», ont-ils affirmé.
Pour l’ANAM et les organismes gestionnaires, les tarifs préconisés lors du lancement de l’assurance obligatoire n’étaient qu’un début. «Il a fallu lancé la machine. Des révisions et autres ajustements peuvent être fait en cours de route», rétorquaient ces derniers.

Concrètement, le tarif de la chirurgie de la cataracte a été augmenté de 2.000 DH. Il passera ainsi à 6.500 DH contre 4.500 DH selon l’ancienne tarification. Quand la cataracte est doublée du glaucome, le nouveau tarif est de 10.000 DH.
Le forfait inclut notamment le séjour, les honoraires des médecins, de l’anesthésiste, les frais du bloc opératoire, la majoration de nuits, jours fériés et week-ends ainsi que le consommable médical, implant et de pharmacie. Seront facturés en sus les actes de biologie et de radiologie.

Le tarif de l’ablation des amygdales est passé à 3.000 DH pour les adultes, contre 2.600 DH selon l’ancienne tarification. Une amygdalectomie, plus une adénoïdectomie, pour les enfants est passée de 1.950 à 2.400 DH.
Là aussi, le forfait inclut le séjour, les honoraires des médecins, de l’anesthésiste, les frais du bloc opératoire, la majoration de nuits, jours fériés
et week-ends ainsi que le consommable médical et de pharmacie. Seront également facturés les actes de biologie et de radiologie. Pour la césarienne, intervention de plus en plus généralisée, le tarif, qui s’élevait à 6.000 DH, s’établit, suite à cette revalorisation, à 8.000 DH.

Le forfait concerne notamment le séjour, les honoraires des médecins et la surveillance post-opératoire, la consultation du pédiatre, les actes médicaux nécessaires, le monitoring, les soins infirmiers, la majoration de nuits, jours fériés
et week-ends, les honoraires de l’anesthésiste, ainsi que les frais du bloc opératoire et le consommable médical et de pharmacie.

De son côté, la consultation en cardiologie, plus l’ECG, est portée à 250 DH contre 190 DH. Le forfait inclut “l’interrogatoire du malade », l’examen clinique, la réalisation d’un ECG d’au moins 12 dérivations sur un appareil de trois pistes au minimum ainsi qu’une prescription thérapeutique. Selon les professionnels, d’autres revalorisations seront décidées. La prochaine concernerait la tarification de la consultations chez les médecins généralistes et spécialistes ainsi que la tarification relative à la chirurgie de la vésicule biliaire.

Le matin

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires