Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

Les lasers en ophtalmologie

Les lasers en ophtalmologie

 

« LASER » est un mot qui fait partie du langage courant, mais quelle est son origine ? Il est en fait construit des initiales de : Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation, et désigne un appareil capable d’engendrer un faisceau de rayonnements.

Les lasers sont utilisés entre autres en médecine, dans la recherche scientifique, l’armement, les télécommunications et l’industrie.
En ophtalmologie, on dispose de différents types de laser, chacun ayant un domaine d’applications précis. Schématiquement on utilise la propriété de couper ou de brûler des lasers.
Voici les principaux, qui font le tour des maladies abordées dans les autres fiches.

Laser et ophtalmologie

  • Le laser CO2 est utilisé pour la chirurgie esthétique des paupières.
  • Le laser Excimer pour la chirurgie réfractive, et pour traiter certaines opacités de la cornée.
  • Le laser à Argon pour certains glaucomes à angle ouvert, divers traitements rétiniens (chez les diabétiques et pour la prévention du décollement de la rétine par exemple) et certaines lésions des paupières.
  • Le laser au Kypton a des applications proches de celles de l’argon et est utile pour passer à travers d’éventuelles hémorragies.
  • Le laser YAG permet de perforer l’iris dans les glaucomes par fermeture de l’angle, et traite la cataracte secondaire.
  • Le laser DIODE est efficace dans certains glaucomes résistants aux autres traitements.

La plupart de ces traitements peuvent se faire en consultation sous anesthésie locale et ne nécessitent donc pas d’hospitalisation.

Opère t-on la cataracte par laser ?

La chirurgie de la cataracte par laser (YAG ou erbium) est coûteuse et encore expérimentale. Elle est loin de supplanter les ultrasons, utilisés à l’heure actuelle, mais la recherche se poursuit.
Après l’opération de la cataracte, c’est l’opacification secondaire éventuelle de la capsule située derrière l’implant que l’on traite si nécessaire par laser YAG (cataracte secondaire).

Peut-on tout opérer par laser ?

Les lasers sont des instruments de chirurgie.
Mais ils ne peuvent pas remplacer toutes les techniques, et les instruments de chirurgie classiques sont irremplaçables dans bon nombre de cas.

Les lasers sont-ils sans danger ?

En tant qu’instruments de médecine ou de chirurgie, les lasers présentent des dangers et nécessitent des mesures de protection du public, des utilisateurs et des patients :

  • le local doit répondre à des normes ;
  • l’appareil doit être révisé régulièrement ;
  • l’accès à la salle de laser ne doit pas être libre ;
  • dans certains cas, le médecin et le personnel soignant portent des lunettes de protection contre un impact laser accidentel ;
  • lorsque l’on traite les paupières d’une personne, ses yeux sont protégés par une coque ;
  • si l’on traite la rétine, un mouvement imprévu de l’œil du patient peut faire dévier le faisceau laser de sa trajectoire et avoir des conséquences sur la vision. C’est rare, mais il faut demander au patient de ne pas bouger ;
  • tout traitement par laser nécessite par la suite une surveillance médicale pour vérifier la bonne cicatrisation, l’efficacité et l’absence de complications. Par exemple après un laser pour glaucome, il arrive que la tension des yeux monte de façon passagère, mais il faut la surveiller et donner un traitement si nécessaire.

Comme tout traitement médical ou chirurgical, le taux de réussite des laser n’est jamais assuré à 100%.

e-santé

 

 

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires