Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

Les opticiens de France s’organisent

Les opticiens de France s’organisent :

Création d’un Collège Professionnel à vocation déontologique

Communiqué de presse:
Réunion du 7 juin 2010, par des opticiens, pour les opticiens

Le 7 juin 2010 s’est tenue à Paris la première réunion d’un groupement d’opticiens provenant des quatre coins de la France, unis autour de Ghislain DUROY, opticien lunetier et Meilleur Ouvrier de France.

Afin d’ouvrir une discussion autour de la création d’un Collège d’Éthique Professionnelle dans leur domaine, des opticiens de tous horizons se sont réunis. Opticiens franchisés, indépendants, gérants ou salariés, jeunes et moins jeunes se sont concertés sur le métier d’opticien lunetier.

La réunion a tout d’abord débuté avec une présentation générale du projet. Il a été expliqué la nécessité de créer d’abord un Collège rofessionnel rassemblant la profession pour ensuite créer un Ordre. Lors de la présentation du projet il a été redonné la définition de la profession d’opticien lunetier, celle d’un Ordre ainsi que celle d’un Collège d’Éthique.

En définitive le projet tourne autour d’un seul point crucial: revaloriser les opticiens français autour de leur diplôme: le BTS Opticien Lunetier.

D’après sa définition, notre profession comporte deux spécialités: une technique (réfraction, analyse de la vision, choix des verres, de la monture, prises de mesures, montage, adaptation et contrôle du résultat,…) et une commerciale (gestion, calcul, comptabilité, management,…).

Et il a été rappelé que la vocation d’un Collège d’Éthique, tout comme celle d’un ordre, ne peut en aucun cas concerner la partie commerciale de notre métier (cette partie commerciale étant du ressort des syndicats).
Tous les participants ont validé la nécessité d’avoir une structure afin de faire avancer le projet. Cette structure sera un Collège d’Éthique Professionnelle sous la forme d’une association à but non lucratif loi 1901.

La différence majeure entre un Ordre et un Collège est le caractère non-obligatoire de ce dernier. En effet chaque opticien diplômé est libre de son adhésion ou non au Collège, alors que l’adhésion est obligatoire pour un Ordre National.

Le prochain événement incontournable de notre profession étant le SILMO, en septembre, nous souhaitons que cette structure collégiale soit mise en place. Nous appellerons au rassemblement, avec une règle primordiale: 1 opticien diplômé = 1 voix, et avec une cotisation modérée afin d’en faciliter l’adhésion.

Suite à cette présentation, le débat s’est ouvert sur le manque cruel de confiance dans la profession de la part de l’opinion public, très certainement dû à un manque de représentativité de la profession, une désunion de celle-ci, des compétences en baisse dans les magasins d’optique et beaucoup de délation de la part d’une certaine presse…

Il est grand temps de revaloriser la profession!

Un premier groupe de travail étudiera la question de la formation. En effet tout passe en priorité par l’enseignement. Il s’agira de réfléchir sur la manière dont le BTS pourrait être amélioré, et sur la continuité entre le nouveau Bac Pro et le BTS. De nombreuses pistes sont connues, à nous de les rendre applicables et ainsi de pouvoir les proposer puis, en discuter avec les autorités compétentes.

«Il faut absolument valoriser la pratique par rapport à la théorie.» voilà la phrase clé de ce groupe d’étude sur la formation.

Un deuxième groupe de travail sera en charge de la rédaction d’un code de déontologie de la profession. C’est l’élément central du collège, il définira les bonnes pratiques du métier et limitera les abus. Il est la réponse aux nombreuses discussions et interrogations au sujet des fautes professionnelles.

Le Collège aura comme vocation de valoriser nos savoir faire auprès du grand public. Ce devoir d’information et d’explication, perçue comme une justification, est la conséquence directe d’abus en tout genre que quelques rares opticiens ont commis.

Le collège aura son site internet. Les deux objectifs principaux de celui ci seront d’expliquer notre profession et d’accéder facilement à toutes informations utiles (autant pour nous, professionnels, que pour nos clients).

En effet, trop de clients méconnaissent notre métier, et certains même pensent que les lunettes arrivent toutes faites dans les magasins… d’où une incompréhension tarifaire…
Il est nécessaire d’améliorer l’information au grand public.
Il faut unir la profession autour d’une éthique commune, et le Collège est la solution.

C’est pour cette revalorisation générale de notre profession que nous travaillons à la rédaction des statuts de ce Collège d’Éthique Professionnelle. Le but étant d’ouvrir les débats et de trouver des solutions avec l’ensemble des acteurs du marché de l’optique en France.

Nous tenons à remercier tous les opticiens pour leur soutien et leur aide dans la réalisation de notre projet.

Bien Cordialement

Ghislain DUROY

 

 

 

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires