Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

Les opticiens tunisiens dénoncent le commerce parallèle de lunettes et réclament une réglementation

Les opticiens tunisiens dénoncent le commerce parallèle de lunettes et réclament une réglementation

 

Dans une interview accordée au site Internet African Manager, Anis Fekih, président de la Chambre syndicale nationale tunisienne des opticiens-optométristes évoque l’émergence d’un marché de l’optique « parallèle », qui s’exerce hors des magasins d’optique.
Face à cette situation, la profession a demandé au gouvernement une subvention pour mettre en place d’une campagne de sensibilisation sur les effets néfastes des lunettes vendues d’une manière quelconque. « Sur un autre plan, on a lancé une offre séduisante auprès des opticiens pour aider les familles nécessiteuses. Avec un bon de 70 dinars (37 euros), chaque tunisien peut acheter des lunettes + verres. Ceci s’inscrit dans l’engagement de la chambre de mieux combattre le marché parallèle » explique-t-il.
 
Anis Fekih dénonce par ailleurs « l’existence d’intrus dans le métier », notamment « des professionnels qui louent leurs diplômes pour les jeunes qui sont au chômage », et « l’absence d’un cahier des charges qui règle le métier ». Celui-ci apparaît en effet comme un préalable indispensable à la restructuration et au développement du secteur, qui pourra alors offrir davantage d’emplois et assurer de meilleures prestations, dans l’intérêt du consommateur.
Le président de la chambre syndicale plaide enfin pour une formation commune d’opticien-optométriste « capable de fournir des services de qualité ».
 
 
Le marché de l’optique en Tunisie
 
– Chiffre d’affaires total : 30 millions de dinars (16 millions d’euros)
– 600 opticiens en Tunisie, essentiellement installés à Tunis, Sfax, Sousse et Gabès
– Diplôme d’exercice : Diplôme de technicien supérieur
 

Acuité

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires