Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

Les risques auxquels on s’expose à ne pas porter correctement ses lentilles de contact

Les risques auxquels on s’expose à ne pas porter correctement ses lentilles de contact

Lentilles souples ou rigides ? A port permanent ou non ? A usage libre ? Les questions inhérentes au port de lentilles de contact sont nombreuses… Si les avantages sont réels et multiples, les recommandations basiques d’entretien ne doivent toutefois pas succomber à l’épreuve du temps. Les infections de la cornée étant en effet, pour l’essentiel, le résultat de mésusages.

Atlantico : Quelles pratiques anodines, liées à l’entretien des lentilles de contact, présentent en réalité des risques ophtalmologiques ?

Docteur Xavier Subirana: Le principal problème ne se trouve pas dans l’entretien mais dans le mésusage de la lentille. Soit du fait que la lentille achetée ne correspond pas à notre problème, soit que les limites d’utilisations ne sont pas respectées comme, par exemple, lorsqu’on porte une lentille à usage journalier pendant deux mois, ou bien, autre mésusage, lorsque l’on dort avec ses lentilles. Le manque d’hygiène est la principale cause de complications. Il faut savoir que les germes apportant les infections proviennent généralement des mains sales.

Une étude européenne a montré que 30% des porteurs de lentilles ne se lavent pas les mains avant de mettre ou d’enlever leurs lentilles. Les autres risques sont liés à la baignade dans les piscines, les torrents ou il y a un risque élevé de parasites.

Le fait de ne pas jeter l’étui de la lentille est dangereux car les champignons s’y installent. Cet étui, que l’on obtient avec le liquide adapté aux lentilles, il ne faut surtout pas le stocker avec du liquide à l’intérieur ou le recycler, mais le sécher dès que l’on enlève la lentille. En effet, la salle de bain est un milieu chaud et donc favorable au développement de champignons. Le risque est alors de faire une infection. 99% du mésusage de la lentille est le “topping off”, c’est-à-dire le fait de laisser le liquide dans l’étui lorsque l’on enlève les lentilles pour les porter. Ce liquide reste donc dans l’étui toute la journée. Et le soir, au moment d’enlever les lentilles, on les replace dans l’étui. Mais ce milieu chaud de la salle de bain provoque alors une évaporation du liquide. Ainsi, au moment de remettre la lentille, il faut ajouter du liquide dans l’étui. Le problème est que ceci est exécuté sans un nettoyage au préalable de l’étui.

Les solutions d’entretien des lentilles ne sont pas toutes identiques par le fait que les lentilles elles-mêmes varient d’une personne à l’autre et du fait que la lentille est souple ou rigide. Ainsi, utiliser du produit de lentilles rigides alors que l’on a des lentilles souples va piquer les yeux. De plus, il y a une tolérance qui diffère selon les personnes. En effet, les produits ont des capacités physico-chimiques différentes. Pour les sujets allergiques, il est alors possible d’utiliser un produit sans potentialité de réaction. Il faut bien comprendre que la solution d’entretien est prescrite par le médecin en fonction de l’usage que l’on va en faire et selon l’utilisation de la lentille. Car il ne s’agit pas du même entretien si, par exemple, on est au camping ou si on rentre chez soi tous les soirs.

A quels risquent s’exposent celles et ceux qui n’entretiendraient pas convenablement leurs lentilles et ne respecteraient pas les règles d’hygiènes précitées ? 

Chaque jour, on touche beaucoup de choses avec nos mains. La peau se défend bien. Cependant, si on ne se lave pas les mains au moment de poser ou d’enlever ses lentilles, on va transmettre les bactéries sur la lentille qui vont donc venir sur l’œil. Celui-ci ne va pas se stériliser, ce qui entraine donc des infections. Dès qu’il y a une petite infection, il faut enlever ses lentilles.

Dans ce cas, le germe reste à l’intérieur de la lentille et n’atteint pas l’œil. Après quelques jours, on peut reporter des lentilles neuves. Mais dans le cas où l’on persiste à porter ses lentilles, la bactérie va s’y développer. En effet, les protéines présentes favorisent le développement de la bactérie, ce qui amène ensuite à une infection de la cornée. Si l’on n’est pas vigilent, les choses peuvent très vite s’aggraver et amener à une hospitalisation.

En soi, tout est une question de bon sens. Toutes les personnes devraient bien faire. La plupart du temps, on est très rigoureux les deux premières années, puis la vigilance à tendance à baisser.

A combien estime-t-on le nombre de personnes ayant été victimes de ces infections ? 

Heureusement, il n’y en a pas beaucoup. L’œil se défend, tout comme l’organisme et il s’agit de suivre les gestes importants. Cependant, on compte chaque années 300 personnes qui font des infections de la cornée. Et ces infections sont uniquement le résultat de mésusages, tel que le montre l’étude du docteur Boursier, ophtalmologue à Strasbourg. En soi, il y a très peu de risques d’infections si l’on respecte le produit, les lentilles, et si ces dernières sont changées selon la périodicité prescrite.

Ces infections sont-elles dangereuses ? Quelles peuvent en être les conséquences à long terme ?

L’infection de la cornée peut aboutir à une perte de l’œil. Aujourd’hui, une hospitalisation dure entre 10 et 15 jours, au cours desquels le patient suit un fort traitement. Il y a souvent un recours à une greffe de cornée. Mais le plus grand risque reste la perte de l’œil.

Certaines lentilles présentent-elles des risques particuliers ?

Les lentilles rigides ont un risque zéro d’infections. Les lentilles souples ont un risque plus grave car la bactérie trouve à s’y installer et à s’y développer. Certain types de port plus sont plus risqués que d’autres comme le port permanent (dormir avec ses lentilles). La lentille souple a besoin d’une surveillance très spéciale. Il y a plus de risques d’infections de l’œil la nuit car il y a moins d’oxygénation. Alors, l’œil est en hypoxie, c’est-à-dire qu’il reçoit moins d’oxygène que ce dont il a besoin. 

Il faut alors vérifier que les gens qui dorment avec des lentilles souples possèdent des lentilles souples à port permanent.

Mais celles-ci sont bien moins fréquentes que les lentilles normales, à ne pas porter la nuit, qui représentent 92% du marché. Les lentilles rigides ont la possibilité d’être portées la nuit. Elles sont adaptées à des yeux très malades et sont élaborées dans des matériaux adaptés.

Quelles sont alors les règles d’hygiène basiques à toujours respecter ? 

Il s’agit de suivre les prescriptions, de ne pas dormir avec sauf si le médecin a dit que c’était possible et qu’il a exécuté les contrôles. J’insiste pour dire qu’il n’est possible de dormir avec ses lentilles uniquement si le médecin à donné sont accord. De plus, il faut se laver les mains avant d’être en contact avec la lentille. Il faut également changer le liquide tous les jours, sécher l’étui dès que l’on retire les lentilles et le renouveler régulièrement. Il ne faut pas laisser les lentilles avec le pot rempli de liquide nettoyant et ajouter de ce liquide par-dessus. Enfin, il faut retirer les lentilles dès que les yeux sont rouges et donc avoir une paire de lunettes de secours. Sinon je continue de garder mes lentilles (indispensables pour conduire par exemple), ce qui devient dangereux. Et si l’œil reste vraiment rouge et irrité, il faut aller voir les urgences. Les lentilles que l’on porte doivent être exclusivement celles prescrites par le médecin. Et le produit pour l’entretient doit également rester le même puisqu’il est adapté à l’œil et à la lentille.

Les lentilles à usage libre qui permettent notamment de changer la couleur des yeux, représentent plus de danger. Elles sont plus basiques en matériaux et ne nécessitent pas de passer par un médecin car on peut les acheter sur internet. En soi, ces lentilles ne sont pas mauvaises. Mais elles représentent plus de danger dans la mesure où l’on ne les considère pas encore comme les lentilles normales, celles prescrites par le médecin. Contrairement aux américains qui, par leur prévention, considèrent ces lentilles au même titre que les autres autrement dit, on les obtient de la même manière que des lentilles correctrices et non pas par la vente libre.

Source: http://www.atlantico.fr

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires