Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

Des protéines protègent contre la cataracte

Des protéines protègent contre la cataracte

Des chercheurs allemands ont récemment découvert le mécanisme d’activation d’une des protéines protégeant l’œil contre la cataracte, ouvrant ainsi la voie à de possibles nouveaux traitements.

La puissance réfractive de l’œil humain dépend d’une très dense mixture de protéines. Deux protéines, ɑA-cristallin et ɑB-cristallin, assurent que l’ensemble de toutes les protéines ne s’agglomèrent pas avec le temps. Lorsque ce mécanisme protecteur faillit à la tâche, le patient développe une cataracte.

« Le grand défi lorsqu’on analyse ces deux protéines est leur très grande variété », explique Johannes Buchner, professeur de biotechnologie à l’Université technique de Munich. « Ces protéines existent dans un mélange de formes très différentes, chacune comprenant un nombre variable de sous-unités. Cela rend très difficile de distinguer les structures individuelles l’une de l’autre. »

En 2009, l’équipe allemande avait déchiffré une partie de ɑB-cristallin, une molécule comprenant 24 sous-unités, mais en constatant que dans sa forme inerte, elle ne contribuait que peu à protéger l’œil. Il fallait un mécanisme pour l’activer. C’est ce mécanisme qui vient d’être découvert.

Cette nouvelle connaissance fournit une base solide pour développer de nouvelles approches thérapeutiques. Par exemple, des traitements contre la cataracte pourraient activer le ɑB-cristallin, lequel se chargerait lui-même de nettoyer le cristallin. Cela pourrait remplacer avantageusement la chirurgie.

Source :

http://www.sciencedaily.com/releases/2013/10/131023141130.htm

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires