Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

France: Les ophtalmologistes restent les spécialistes les plus victimes d’agressions

France: Les ophtalmologistes restent les spécialistes les plus victimes d’agressions

Les derniers chiffres de l’Observatoire de la sécurité des médecins sont alarmants : depuis sa mise en place en 2004, le taux de victimisation des praticiens est à son plus haut niveau. En 2010, le nombre d’actes de violences à l’égard des médecins a quasiment doublé par rapport à 2009 : 920 agressions ont été dénombrées, contre 512 l’année précédente. Derrière les généralistes, les ophtalmologistes restent les spécialistes les plus touchés par l’insécurité. Suivent les médecins du travail et les psychiatres. L’Observatoire note par ailleurs une victimisation croissante des femmes praticiennes, qui représentent 43% des victimes (contre 37% en 2009).

Insultes et vols en tête de liste

Parmi les principaux facteurs à la source des agressions : le reproche d’une mauvaise prise en charge, les tentatives de vol, le refus de prescription et un temps d’attente jugé excessif. Les agressions verbales constituent la majorité des actes (63%), devant les vols (25%). Les agressions physiques sont en légère baisse (13% en 2010 contre 16% en 2009).
La Seine Saint-Denis est, depuis 2006, le département le plus touché par l’insécurité (il concentre 70 des 920 agressions recensées par l’Observatoire). Il est suivi par le Nord, le Val d’Oise, l’Isère, le Val de Marne et le Rhône.

Des mesures concrètes en voie d’adoption

« L’ensemble de ces facteurs est fortement susceptible d’avoir des conséquences négatives sur l’installation des médecins en secteur libéral et au sein des territoires sensibles, au détriment de l’accès aux soins des patients », note l’Ordre des médecins, qui a publié les chiffres de l’Observatoire. Celui-ci vient d’annoncer la signature prochaine d’un partenariat avec les ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Santé pour mettre en place des solutions concrètes en faveur de la protection et la sécurité des médecins. Il est notamment prévu de mettre à leur disposition un boitier de géolocalisation, permettant de détecter et localiser le professionnel venant de subir une agression.

Acuité

 

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires