Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

Seniors: trois maladies de la vue fréquentes

Seniors: trois maladies de la vue fréquentes

 

La vue des personnes âgées reste, malgré les progrès de la science, menacée par trois maladies: la cataracte, la dégénérescence maculaire et le glaucome. Ces trois maladies doivent être dépistées et prises en charge avec soin; voici quelques éléments pour mieux les connaître.

Cataracte, DMLA et glaucome sont des maladies du vieillissement. La cataracte se guérit grâce à la chirurgie, tandis que la DMLA et le glaucome, incurables, peuvent se dépister précocement. A partir de là, nous disposons de traitements permettant de freiner, voire stopper leur évolution.
Voici un petit rappel concernant ces trois maladies.

La cataracte

La cataracte correspond à un vieillissement naturel du cristallin, lequel s’opacifie.
Une acuité visuelle qui baisse progressivement, une vision qui devient floue avec des éblouissements à la lumière, sont les principaux symptômes de la cataracte.
Au début, lorsque la gêne visuelle est légère, le port de lunettes peut suffire. En revanche, lorsque la vue est fortement entravée, seule la chirurgie permet de guérir la cataracte. Cette intervention hautement spécialisée et délicate est aujourd’hui très fréquemment réalisée. Elle consiste à détruire au laser le cristallin opacifié et à le remplacer par un cristallin artificiel.

La DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge

Il s’agit cette fois d’une maladie liée au vieillissement de la rétine, et plus précisément de la partie centrale de la rétine, appelée la macula. Cette région centrale est responsable de la vision fine. C’est pourquoi les personnes atteintes de DMLA ont de grandes difficultés à lire ou à reconnaître les visages par exemple. Autres caractéristiques de la DMLA: une vision déformée avec ondulation des lignes droites, tache centrale, affaiblissement des couleurs, baisse de l’acuité visuelle.
Il n’existe pas de traitement permettant de guérir la DMLA, d’où l’intérêt de la prévention, qui passe par un dépistage de cette maladie (réalisation d’un fond d’œil, examen indolore chez l’ophtalmologiste, à partir de 55 ans) puis d’une prise en charge permettant de stabiliser, de freiner l’évolution de la maladie, et parfois d’améliorer la vue: compléments alimentaires antioxydants, coagulation des néo-vaisseaux (laser, médicaments).

Le glaucome

Le glaucome se caractérise par une élévation de la pression dans le globe oculaire (indolore), ce qui progressivement peut léser le nerf optique de manière irréversible. Il est donc nécessaire de vérifier régulièrement la pression oculaire en consultant un ophtalmologiste tous les deux ans à partir de 45 ans, voire 40 ans en cas de prédisposition familiale. Si une forme débutante de glaucome est détectée, on peut mettre en place des traitements qui, en diminuant la pression intraoculaire, stoppent l’évolution: collyres, laser ou chirurgie.

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires