Bienvenue dans le nouveau site marocoptic.com
10 ans
10 ans
10 ans

Contrefaçon et contrebande de lunettes et lentilles : Une menace pour la santé publique

Contrefaçon  et contrebande de lunettes et lentilles :  Une menace pour la santé publique

La contrefaçon des marques constitue un phénomène non seulement de dimension nationale, mais aussi internationale, qui par son ampleur sans cesse grandissante, constitue aujourd’hui plus qu’hier un véritable fléau. Aussi, il ressort de diverses études et rapports que la contrefaçon a changé de visage au cours de ces dernières années. Elle est passée du stade de phénomène isolé n’intéressant que quelques particuliers mal organisés, produisant peu, à celui d’une organisation de plus en plus professionnelle et au mode de production industriel.

Le Maroc est aujourd’hui un des acteurs importants de la vente de produits de contrefaçon à et de la contrebande l’échelle mondiale. Il est classé 11e exportateur et 6e producteur des produits contrefaits et piratés (avec 0,6% de part de la production mondiale) par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qui s’est appuyée sur des chiffres communiqués par les directions des douanes mondiales pour les années 2011, 2012 et 2013.

Ce rapport noté également la croissance continue de ce phénomène dans notre pays. Ainsi les chiffres de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OPMIC) montrent l’ampleur du phénomène. La contrefaçon sur le marché marocain est estimée entre 6 et 12 milliards de DH, soit 0,7% à 1,3% du PIB. Ce phénomène génère une perte fiscale annuelle de près d’un milliard de DH et la perte, ou le basculement dans l’informel, de près de 30 000 emplois.
Les produits de contrefaçon sont en grande majorité importés d’Asie, de la chine en particulier, qui est le leader mondial de la production et de l’exportation de produits contrefaits de tous genre. Ces produits entrent particulièrement par des plateformes de transbordement, principalement Casablanca, Oujda/Nador, Tanger/Tétouan, Agadir/Inzegane».

Soulignant que le Maroc a mis en place une législation moderne à travers la promulgation de la loi 17-97 relative à la protection de la propriété industrielle, entrée en vigueur le 18 décembre 2004, modifiée et complétée par le Dahir n°1-05-190 du 14 février 2006 portant promulgation de la loi n°13-05, afin de pouvoir renforcer la lutte contre la contrefaçon des marques, qui entraînera des pertes d’activités pour les entreprises, ainsi que des pertes économiques et fiscales pour l’état, des pertes d’emplois et aussi des risques pour les consommateurs.

La contrefaçon n’épargne pas le secteur de l’optique, notamment en ce qui concerne les lunettes de soleil, les lunettes de vue ou les lentilles de contact. Ces fausses lunettes ou fausses lentilles ne respectent bien évidemment pas les normes de fabrication et de sécurité et représentent un réel danger pour la santé en causant des dégâts irréversibles aux yeux. Des solaires aux verres teintés mais sans aucune protection UV sont un vrai piège car certains verres teintés favorisent la dilatation de la pupille et augmentent ainsi la pénétration des rayons UV nocifs dans l’oeil. De plus, les matériaux d’une monture contrefaite peuvent se révéler cancérigènes ou blessants.

Les lentilles de contact et les solutions d’entretien sont eux aussi des produits de santé réglementés tant au niveau de la fabrication que des circuits de distribution. Outre les problèmes d’inconfort ou d’irritation, les lentilles contrefaites peuvent entraîner des infections
de la cornée, des blessures oculaires, des pertes partielles de la vue voire même totales en cas de décollement de la rétine.

Comment reconnaitre des produits contrefaits ?

Pour des lunettes de soleil ou une monture de vue
Les finitions : la qualité des matériaux sur un produit contrefait est Bien sûr inférieure à celle des fabricants de la marque originale. Pendant plusieurs années, ces finitions “bon marché” étaient assez repérables à l’oeil nu mais les techniques se sont perfectionnées et cela est devenu moins évident. Si vous voulez en avoir le cœur net, munissez-vous d’une loupe.

– Les charnières : elles doivent être proprement vissées (et non collées) sur la monture et dans un métal de qualité (et non un bout de plastique).

– Les gravures sur la monture : si vous les grattez un peu, elles ne doivent pas s’estomper ou s’effacer.

– Le logo sur les montures : examinez le logo qui doit être proprement fixé sur les branches, s’il est mal collé ou de travers, il y a de fortes chances que ces lunettes ne soient pas authentiques. Certaines lunettes de marque qui ont des branches très fines n’ont pas de logo : comparez avec le modèle original.

– Le numéro du modèle à l’intérieur des branches de lunettes : un numéro de série devrait figurer, ce numéro ne doit pas être mal imprimé ou légèrement effacé et doit apparaître clairement. Le numéro de série doit également correspondre à celui qui est sur la boite ou l’emballage.
– L’étiquette collée sur le verre : Un logo mal centré, une erreur d’orthographe, de la colle sous le logo est un signe évident.
4. La prise en main de lunettes : Elles doivent avoir un certain poids et donner une impression de solidité dans la matière.
5. La présence du sigle CE (souvent à l’intérieur des branches) qui correspond aux normes Européennes de qualité à respecter. Un label CE n’est toutefois pas une garantie puisque certains contrefacteurs le reproduisent illégalement.

Pour des lentilles de contact

Les lentilles de contact contrefaites sont bien sûr plus difficiles à repérer, vous devez porter votre vigilance sur la boite et l’emballage. Tout comme pour les lunettes, un prix anormalement bas devra éveiller votre attention. Si vous avez un doute sachez que les grandes marques de lentilles mettent généralement un numéro vert à disposition des patients afin de les aider à examiner et identifier l’authenticité par un examen de l’extérieur de la boite. 1. Examinez la qualité d’impression, y a-t-il des petits défauts tels que des éléments flous, des lignes moirées, des combinaisons douteuses de couleurs ?
Portez votre attention sur l’orthographe, les indications de conformité aux normes, les notices mal traduites,…

Cherchez le symbole de la norme CE. Ceci n’est toutefois pas une garantie puisque certaine contrefacteurs reproduisent illégalement le label CE. Sachez que les marques de lentilles fantaisie possédant les normes CE sont peu nombreuses et que c’est justement avec ces produits que les infections sont fréquentes.

A propos de l'auteur

Directeur de Media optique (marocoptic.com)

Articles similaires